comme la caresse indécente
Des lectures Des Livres

Comme la caresse indécente d’une plume, chronique

Titre : Comme la caresse indécente d’une plume

Genre, recueil de nouvelles, érotisme

Editions : autoédition

Sorti en : octobre 2020


Résumé de Comme la caresse indécente d’une plume

Avec sensualité, passion, amour, tendresse, rudesse, folie, rêverie… Le sexe se vit de multiples façons et se conte de bien des manières. Que diriez-vous d’en découvrir quelques-unes ?

Il est temps de détruire le tabou qui couvre ce mot de seulement quatre lettres. Plongez dans ce recueil de nouvelles érotiques où la seule limite est celle de l’esprit et où la censure n’a pas sa place !

Treize nouvelles illustrées, treize saveurs d’érotisme à savourer comme jamais encore vous ne l’avez fait…

Avec la participation de Loli Artésia, Céline Spreux, Noah Koselig, Yannick Giammona, Agnès de Cize, Fanny Bernard, Fleur Baron, Arkellana, Antoine Delouhans, Jeanne Sélène, G!, Erika Boyer, Thomas Lebescond et Emmanuelle Delouhans.

Ma lecture

Comme la caresse indécente d’une plume est le troisième recueil de nouvelles de l’association Les Plumes Indépendantes. Comme vous le savez peut-être, j’y ai participé avec la nouvelle Les couleurs pleurent. Toutefois, il ne s’agit pas pour moi de faire la promotion de ma nouvelle, mais bien de vous présenter celles de mes confrères et consoeurs.

13 auteurs indépendants ont participé à ce recueil sur le thème de l’érotisme. Ajoutons à cela le travail de Tia Wolff pour la couverture et celui d’Emmanuelle Delouhans pour les illustrations. En effet, chaque nouvelle a son illustration personnelle ! Un beau travail d’équipe, qui met à l’honneur l’autoédition. C’est aussi un défi intéressant que d’écrire de l’érotisme, un genre bien plus complexe qu’on pourrait le croire !

Le recueil est disponible en version numérique comme au format broché, à un prix très abordable. Vous pouvez le commander ici. Laissez-moi vous présenter les différentes nouvelles qui le composent…

Les couleurs pleurent, Loli Artésia

Celle-ci, c’est la mienne donc je passe rapidement. J’ai voulu mêler un érotisme très explicite et la poésie de la peinture. Quand la création d’un peintre prend vie et s’émancipe de l’artiste…

La cliente, Céline Spreux

Un érotisme pudique, une sensualité maîtrisée… Telle est la nouvelle de Céline Spreux qui raconte les fantasmes lesbiens d’une thérapeute. Envoûtant !

Vibration, Noah Koselig

Un amour à distance qui se concrétise enfin. Cette nouvelle évoque les débuts d’une relation amoureuse. La scène est belle, détaillée, sensuelle. De quoi emporter le lecteur !

Première fois, Yannick Giammona

Lire dans les pensées, quoi de mieux pour comprendre à la perfection sa partenaire… Mais n’est-ce pas de la triche ? C’est une nouvelle étrange que celle de Yannick Giammona, et qui, hélas pour le personnage, se retourne contre lui.

Amour en cage, Agnès de Cize

Cette nouvelle raconte les retrouvailles érotiques entre un prisonnier et sa compagne. Un thème cher à l’auteur que l’univers carcéral. Deux êtres qui s’aiment, avec fougue, avec tendresse, discrètement, dans le contexte difficile d’un parloir. Emouvant.

Devant l’objectif, Arkellana

Deux femmes, l’objectif d’un photographe, des fantasmes. La nouvelle d’Arkellana est d’un érotisme pudique, tout en retenue. C’est doux, sensuel, plaisant à lire. On se prendrait à vouloir en lire davantage…

Grain, Fanny Bernard

J’adore cette nouvelle, comme d’ailleurs j’aime à peu près tout ce qu’écrit Fanny Bernard. Elle est belle, élégante, tout en étant très explicite. Cru mais jamais vulgaire, Grain raconte les rencontres entre deux amants, et l’amour qui naît entre eux. Livrant leur corps, ils délivrent leur coeur.

Juste une nuit, Fleur Baron

Une rencontre, deux femmes. L’amour lesbien est un thème majeur de Fleur Baron. La nouvelle est détaillée, sans être vulgaire. On peut regretter toutefois une certaine naïveté dans l’écriture. Et je ne peux m’empêcher d’être dubitative quand il est question d’une des femmes qui s’essouffle rapidement du fait de son âge (la trentaine). Ce n’est pas très réaliste. J’en témoigne du haut de mes 29 ans et demi ! Pff, ces jeunes…

Tes lèvres interdites, Antoine Delouhans

La nouvelle est un format qui convient parfaitement à l’auteur, dont la plume va toujours à l’essentiel. Et l’érotisme est un genre dans lequel Antoine Delouhans dévoile toute la finesse de son écriture. Du rêve à la réalité, Tes lèvres interdites fait monter crescendo la tension…

Le dôme, Jeanne Sélène

Quelle étrange nouvelle ! C’est le moins qu’on puisse dire. Car la scène d’amour se passe dans un dôme, à la vue de nombreux regards. Emoustillant… Ou effrayant ? Surtout quand on sait qui sont ces voyeurs ! Une nouvelle érotique, certes, mais aussi flippante !

La prise de voile, G!

De très loin, c’est la nouvelle la plus explicite de tout le recueil. Elle verse même clairement dans la pornographie. Ce qui n’est pas pour me déplaire, même si cela peut gêner les lecteurs adeptes d’un érotisme plus léger. La prise de voile se veut moqueuse, anticléricale et furieusement provocatrice. J’adore ! Ce n’est pas pour rien si G! est mon adorable mari…

Une histoire invraisemblable, Erika Boyer

Une nouvelle très crue que celle d’Erika Boyer. L’histoire est légère, amusante. Au demeurant, elle aborde aussi la question de la liberté de la femme dans sa sexualité. Très agréable à lire !

Irrégulier, Thomas Lebescond

On termine le recueil par le fantasme inavouable d’un homme. Rêverie érotique et passion amoureuse sont au rendez-vous de cette nouvelle !


J’espère que cette présentation vous aura convaincu. N’attendez pas pour commander Comme la caresse indécente d’une plume. Une belle lecture à s’offrir comme une friandise !

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Merci pour cette jolie chronique sur ton nouveau joli site, Loli ♡

    1. Avec grand plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *