Des lectures Des Livres

A vol de souvenirs, Erika Boyer

Titre : A vol de souvenirs

Genre : poésie illustrée

Editions : autoédition

Sorti en : décembre 2019

Nombre de pages : 154

Edition limitée, numérotée, dédicacée, reliée

Résumé

Il y a des mots qui ne peuvent être dits
Autrement qu’en poésie
Je ne me voyais pas conter ma vie
D’une autre façon que celle-ci

Ma lecture

Je suis très heureuse de vous parler aujourd’hui du premier recueil de poésie de mon amie et auteur Erika Boyer. Ce recueil de poésie était un projet d’écriture qui tenait à coeur à Erika. Je ne suis manifestement pas étrangère à la naissance de ce projet, puisque d’après elle, c’est moi qui lui aurais donné le goût de la poésie. Un compliment gigantesque (que je ne suis pas sûre de mériter) !

Bref, ce recueil est sorti en édition limitée tout récemment. Je l’ai lu dès que je l’ai eu entre les mains ! Déjà, il faut noter la présentation impeccable du livre. Relié, couverture avec vernis sélectif, joli papier… Le rendu est soigné dans ses moindres détails. Et le livre est en couleur ! Un très bel objet, donc.

Ensuite, le contenu. C’est de la belle poésie. L’auteur raconte son passé, fait rimer sa douleur, ses espérances, sa difficulté à se positionner et à exister dans le regard des autres, son besoin éperdu d’être aimée. C’est une poésie extrêmement intime et humaine, qui parle aussi de la place de la femme. Certains poèmes évoquent d’ailleurs ceux de Rupi Kaur.

J’ai lu d’une traite A vol de souvenirs, fascinée. C’est une lecture qui m’a beaucoup émue. Bien sûr, connaissant l’auteur, cela renforce encore cette émotion. J’ai l’impression d’avoir ainsi découvert la véritable Erika Boyer, sans les artifices de la vie sociale. Je pense que tous les lecteurs partageront ce sentiment. Que vous connaissiez ou pas l’auteur, c’est une poésie qui vous permet de rencontrer un être humain et de l’aimer. C’est un cri, une complainte, un élan.

Voici un poème que j’aime beaucoup et qui résume bien le recueil :

Oh maman
Si tu savais
Le nombre de fois
Où je me suis demandé
Entre deux sanglots
Pourquoi je vivais
Et le couteau à la main
Ce qui me retenait

Erika Boyer

Quant aux illustrations, elles représentent toujours l’oiseau bleu et rouge que vous pouvez voir en couverture. Toutes les illustrations sont de la main de l’auteur et elles sont magnifiques. Déjà, elles correspondent parfaitement aux poèmes. L’oiseau personnifie son héroïne et créatrice, et son évolution. Ensuite, j’adore cet oiseau. Vraiment, je craque dessus. Je trouve ces illustrations très expressives. Elles sont tout en finesse et en élégance, et disent beaucoup, autant que les poèmes.

Cela me fait sourire, car Erika ne cesse de dire, comme pour s’excuser : “je ne suis pas illustratrice” de la même manière qu’elle dit aussi “je ne suis pas poète”. A l’entendre, elle a griffonné quelques rimes, gribouillé quelques oiseaux.

Eh bien, moi je le dis. Erika Boyer fait de la belle poésie et ses illustrations sont magnifiques. Je suis certaine que vous aimerez, même si vous n’êtes pas porté sur la poésie.

N’hésitez pas à la contacter pour lui commander un exemplaire ! Dédicacé et numéroté, c’est un très joli cadeau de Noël, à faire ou à s’offrir ! 😉

Découvrez aussi ma chronique sur Pardon, le premier roman d’Erika Boyer.

Vous pourriez également aimer...

2 commentaires

  1. Merci (non, je te jure que je n’ai pas que ce mot à la bouche xD) pour cette chronique qui m’a beaucoup touchée, mais aussi pour l’inspiration et l’envie que tu m’as données de me lancer dans ce recueil ! Tu m’as fait découvrir une poésie nouvelle et m’as fait comprendre qu’on pouvait écrire de la poésie comme on l’entendait, simplement avec le coeur, et sans ça, je n’aurais certainement jamais écrit ce recueil alors merci ! Et bien sûr, je suis heureuse de savoir que ce que j’ai écrit et dessiné t’a plu ♡

    1. Loli Artésia a dit :

      Merci aussi (décidément, il faut qu’on arrête xD) pour ces si beaux compliments ! Si ma poésie sert à quelque chose et en crée de nouvelles, j’en suis tellement heureuse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *